Le Cidre Doux et Brut

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer

que nous avons obtenu 

la Médaille d'or

pour notre Cidre Doux 2017

au Concours de Cidre de Droué.

 

 

Pour en savoir plus sur la fabrication de notre cidre fermier, voici les différentes étapes de fabrication :

1. LA RECOLTE.

La récolte est la première opération à mettre en oeuvre dans la chaîne des opérations pour la fabrication du cidre. Cette étape, comme toutes les autres, est importante: de bonnes conditions de récolte sont un gage de réussite d'un BON CIDRE.

Quand récolter? Attendre que les pommes soient tombée, ainsi le fruits grossit et acquiert toutes ses qualités jusqu'à sa chute naturelle.

 

2. LE STOCKAGE.

Après la récolte les pommes vont être stockées tout en permettant de garder leurs qualités premières mais encore d'acquérir leur pleine maturité et augmenter leur valeur cidrière. Attention elle doivent être stockées légerement en pente pour favoriser l'évacuation des jus afin d'éviter la pourriture.

Où Stocker? A l'abri des intempéries et de l'humidité du sol.

Seule les pommes d'une maturité parfaite permettent de fabriquer un bon cidre.

 

3. LE BRASSAGE

3ème étape qui se divise elle même en plusieurs étapes.

Quand brasser? Par temps sec, lorsque les pommes sont mûres et quand:

  • La chair devient molle, elle s'écrase facilement sous les doigts.
  • Le jus sort.
  • Les pommes sentent bon.
  • L'épiderme perd sa couleur verte pour devenir jaune orangé.
  • La pomme a atteint son maximum de sucre et de saveur.

LA PREPARATION DU MATERIEL ET DES LOCAUX.

Seule, une futaille propre et saine assure une bonne conservation du cidre.

LE LAVAGE DES POMMES.

LE TRIAGE.

LE RAPAGE ET LE BROYAGE.

Seul un broyage fin sans en faire une bouillie permet d'effectuer un bon pressage et d'extraire un jus de qualité.

LE CUVAGE.

Après le broyage, la pulpe obtenue est entreposée plusieurs heures pour décanter à l'abri de l'air. C'est le cuvage qui s'opère dans une cuve plus haute que large pour éviter une oxydation à l'air trop importante. Le cuvage permet:

  • une augmentation des pectines et du sucre dans le jus.
  • Une augmentation du rendement en jus (moût)
  • Un épanouissement des arômes naturels.
  • Une meilleure coloration du cidre.

LE PRESSAGE

Cette opératon consiste à monter le marc de pommes sur la table du pressoir pour ensuite le presser afin d'extraire tout le jus de la pulpe.

LE PREMIER SOUTIRAGE.

C'est lépuration naturelle du moût avant la fementation. Quelques jours après le pressage, il faut réussir la montée du "chapeau brun" à la surface du fût et ladécantation des lies au fond.

"Un beau chapeau brun est l'indice d'une bonne épuration et donc d'un bon cidre. Un bon soutirage permet d'obtenir un cidre clair.

LA FERMENTATION.

C'est la transformation du sucre en alcool et gaz carbonique sous l'action de la levure.

LA SURVEILLANCE DE LA FERMENTATION ET LE DEUXIEME SOUTIRAGE.

Une fermentatin lente assure au cidre, le contôle s'effectue avec un densimètre.

  • Son bouquet.
  • Sa limpidité.
  • Sa qualité.

Ne pas oublier q'un deuxièmeme soutirage mal fait est plus nuisible d'utile.

4. LA MISE EN BOUTEILLE.

C'est le mode de conservation idéale du cidre "brut" et du cidre "doux".

Mettre en bouteille seulement lorsque le cidre est stabilisé et lorsque la densité est suffisante pour obtenir le cidre souhaité.




Frais de port : 9.50€

Envoi via Mondial Relay